07 avril 2010

Cielos de hoy

Rien à signaler
Posté par Emiloso à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2010

XVII

Avec la vie je retrouve la mortsource de souffle communepulsions d'en-vie, désir de videscourir nu vers un point fixe de l'horizontoutes mes forces contenues qui palpitent, respirent, expirent ensemblerenaissent, virent, voltent, haute-tensionnentje me veuxje me veuxje me veux
Posté par Emiloso à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2010

Posté par Emiloso à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2010

entre nous, mon désir
Posté par Emiloso à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2010

XVI

J'aime, maintenant, ceux qui jouent mal, ceux qui puent, ceux qui ne savent pas, les sans idées, bêtes comme leurs pieds, comme une pomme de terre, comme un caillou.
Posté par Emiloso à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2009

XV

Je transpire de moi-même, je roule sur ma peau et je vais voir le monde tel qu'il est. au fond de moi-même, je ne discerne plus rienmaisje me bats contre les ongles trop bien limés des mères absentes à elles-mêmes.je ne devrais pas pouvoir marcher normalement comme ça pour arriver au travail, marcher sans heurts dans la rue, parmi les autres, parmi les moi. Il y a là quelque chose qui ne correspond pas à la réalité. Le réel lui-même s'est déplacé de côté, un glissement qui me rend trouble la vue de toute chose (de moi-même). Je... [Lire la suite]
Posté par Emiloso à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2009

Which is your favorite organ?

Posté par Emiloso à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2009

A Pise, le mystère des pierres qui se fondent...
Posté par Emiloso à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2009

Petits corps électroniques - 3

Posté par Emiloso à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2009

XIV

sacré coeur de ma lumièreaux limites de mon sang (entouré de mon sang - plein de mon sang)sang de la vierge, de la perle et des larmesperle de tête d'épingle enfoncée dans ma peau rougiesang du christ dans mon sang de chrétiennesang dans ma gorge chaque dimanche, entre mes lèvres au moment de la génuflexioncoeur de boeufcoeur arraché du boeuf assommé, coeur d'abattoir, pompe inutile, ta langue émouvante tremble, grosse langue qui ne peut plus sentir les dents qui la serrent, tu vascilles, tu approuves, tes genoux flanchent en une... [Lire la suite]
Posté par Emiloso à 21:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]